Présentation du contexte

Comme tous les pays du monde, la Tunisie est affectée par les impacts du changement climatique. Irrégularité de précipitations, hausse des températures et répétition et rapprochement des phénomènes climatiques extrêmes sont tous des indicateurs qui exposent les écosystèmes et les populations dans toutes les régions tunisiennes à une grande vulnérabilité face à l’influence des variables climatiques. Les projections climatiques et les études de vulnérabilité au changement climatique réalisées en Tunisie démontrent avec certitude que le pays subi déjà et subirait encore pour longtemps les effets de ce phénomène, en particulier les impacts liés à l’augmentation des températures, à la baisse des précipitations et à l’augmentation du niveau de la mer. Les projections des températures annuelles moyennes calculées selon le scénario RCP 4.5 montrent une nette augmentation aux horizons 2050 et 2100 (Institut National de Météorologie) Cette augmentation varie entre +1°C et +1.8°C à l’horizon 2050 et atteint 2°C et 3°C à la fin du siècle. Contrairement aux températures qui connaitront une élévation, les précipitations vont diminuer de 5 à 10 % à l’horizon 2050 et pourront atteindre une baisse de 5 à 20 % en 2100.

Les effets du changement climatique qui impactent la température et la pluviométrie ne sont pas sans importance sur le niveau de la mer qui connaitrait lui aussi une élévation accélérée sous l’effet du réchauffement planétaire couplé à l’action anthropique et aux activités humaines. Les effets indirects du changement climatique sont aussi graves et causent déjà des bouleversements importants dans les différents secteurs socioéconomiques. Ces impacts sont liés essentiellement à la raréfaction des ressources en eau, en particulier souterraines sous l’effet de la sécheresse et de la surexploitation des nappes. La sécheresse qui se traduit par une baisse de la pluviométrie et des hivers de plus en plus doux et secs sur tout le pays, provoque une baisse progressive de la végétation et l’avancée du désert dans les régions limitrophes de l’étage bioclimatique Saharien (l’aride et le semi-aride).

A ces différents défis s’ajoute les problématiques liées à la nécessité d’adoption des énergies propres et renouvelables dont l’utilisation demeure d’une importance stratégique pour la Tunisie, à la lumière notamment des changements climatiques majeurs auxquels elle demeure confrontée. En effet, le secteur des énergies est un secteur clé de la croissance économique, de la stabilité et de la souveraineté nationale. Axe transversal, l’énergie est le moteur de croissance et de développement de tous les secteurs et une balance énergétique déficitaire rend l’économie vulnérable et dépendante énergétiquement.

Aujourd’hui, la Tunisie affiche un déficit aggravé de sa balance énergétique contre une consommation d’énergie et d’électricité par habitant qui ne cesse de croitre.

Les enjeux technologiques liés aux politiques d’adaptation et d’atténuation dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques ne pourront être gagnés qu’en soutenant des initiatives et des projets dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, de l’innovation technologique et de l’entrepreneuriat dans des activités économiques porteuses. L’institut Supérieur des Sciences et Technologies de l’Environnement, ISSTE, s’intègre dans cette politique globale de développement. Sis dans la technopole de Borj-Cédria, l’ISSTE est le seul institut en Afrique dont les activités sont dédiées uniquement à la formation universitaire et à la recherche scientifique dans le domaine de l’environnement. Fondé en 2004 (décret numéro 2004-1391 du 22 juin 2004) sous tutelle de l’Université de Carthage, cet établissement ambitionne de servir la cause environnementale et promouvoir le marché de l’emploi dans ce domaine avec les compétences appropriées.

2 – Objectifs

La journée proposée réunira les différentes parties prenantes des défis du changement climatique en Tunisie (Ministères, Industriels, chercheurs, société civil, startup…) pour discuter sur les opportunités, les défis et les voies mis en œuvre pour une lutte efficace conformément aux engagements de la Tunisie à l’échelle nationale et internationale. De façon spécifique, la journée visera :

  • La clarification des concepts liés aux changements climatiques
  • Partage des connaissances, des expériences, des meilleures pratiques et des informations entre les participants sur les développements récents liées à la lutte contre les changements climatiques.
  • Débattre et échanger sur la prévention de la sécurité hydrique et la durabilité de l’approvisionnement en eau.
  • Une analyse critique et une réflexion approfondie pour établir une vision de transition énergétique de la Tunisie.
  • La proposition d’éléments de réflexion pour une meilleure mobilisation de ressources financières pour une meilleure lutte contre les changements climatiques.

 

3 – Résultats concrets attendus

Les résultats attendus de cet événement consistent à :

  • Récolter des idées et des recommandations claires pour la préparation de la Tunisie à une révolution technologique, scientifique et industrielle en vue d’une lutte et d’une résilience aux changements climatiques dans les différents secteurs.
  • Identification et caractérisation du marché de l’emploi sous l’impact des changements climatiques.
  • Montage d’une cartographie des principaux acteurs institutionnels et socioéconomiques concernés par les changements climatiques.
  • Identification des modalités de coopération, notamment entre les chercheurs et les industriels, pour relever de manière optimale les défis auxquels est confronté le programme tunisien de transition énergétique.

4 – Calendrier prévisionnel

La journée portes ouvertes sur les métiers verts en Tunisie est organisée le 26 avril 2023 à l’institut supérieur des sciences et technologies de l’environnement de Borj Cédria

 

 

 

 

About the author : zemzemi saida

Nos Actualités

L’invite du BE ACTOR est l’association des amies de CAPTES  (Collectif d’Acteurs pour la

Rejoindre Notre Newsletter

Restez connectés avec les dernieres actualités de L'Environnement