السبت , 22 فبراير 2020
aren
الرئيسية / البيئة / L’environnement comme enjeux de la Migration

L’environnement comme enjeux de la Migration

Par Amira Zouaoui

La migration Environnementale, les réfugiés climatiques ne sont autres que des migrants forcés de de quitter leurs territoires d’origine à cause de catastrophes naturelles, d’une menace climatique, d’une transition climatique signifiantes

En fait, tous ces termes mettent l’accent sur l’importance d’agir face à la dégradation de l’environnement et la nécessité d’une intervention en urgence de la part des autorités publiques.

Il ne suffit pas de sensibiliser sur la migration et contre une migration clandestine mais plutôt de mener des actions sérieuses afin de permettre aux citoyens de bénéficier de leurs sols car on ne choisit pas de quitter un pays facilement mais il y a des facteurs et des causes qui poussent l’être humain à prendre une telle décision

Il est à rappeler que l’histoire de l’humanité a vécu maints déplacements et adaptations à des conditions

environnementales toujours changeantes

D’autant plus, les changements environnementaux et les catastrophes naturelles ont toujours été des principaux facteurs de migration. Cependant, les prédictions pour le 21e siècle concernant le changement climatique indiquent qu’un plus grand nombre d’individus sont prévus de se déplacer alors que les catastrophes dues aux conditions météorologiques telles que les précipitations et températures extrêmes deviennent plus fréquentes et plus intenses, et que les changements climatiques influent sur les moyens de subsistance.

Même s’il n’y a, à ce jour, aucune définition internationalement acceptée pour la mobilité humaine pour des raisons environnementales, l’OIM a proposé une définition de travail générale qui cherche à saisir la complexité des questions en jeu :

« On appelle migrants environnementaux les personnes ou groupes de personnes qui, essentiellement pour des raisons liées à un changement environnemental soudain ou progressif influant négativement sur leur vie ou leurs conditions de vie, sont contraintes de quitter leur foyer habituel ou le quittent de leur propre initiative, temporairement ou définitivement, et qui, de ce fait, se déplacent à l’intérieur de leur pays ou en sortent »

Les personnes qui migrent pour des raisons environnementales ne tombent pas, de façon claire, dans une catégorie particulière prévue par le cadre juridique international existant. Les termes tels que « réfugié environnemental » ou « réfugié climatique » n’ont pas de fondement juridique en droit international des réfugiés. Il y a un consensus croissant parmi les organismes concernés, y compris le HCR, que leur utilisation doit être évitée. Ces termes sont trompeurs et pourraient saper le régime juridique international pour la protection des réfugiés.

Toutes les personnes qui se déplacent pour des raisons environnementales sont protégées par le droit international des droits de l’homme. En outre, les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays en raison de catastrophes naturelles ou provoquées par l’homme sont protégées par des dispositions qui se trouvent dans les Principes directeurs relatifs au déplacement de personnes à l’intérieur de leur propre pays. Cette protection dépend de la mesure dans laquelle un pays a adopté les Principes directeurs (source : OIM).

 

عن البيئة نيوز

شاهد أيضاً

الوضع البيئي بسبخة تازركة : لجنة متابعة جهوية واقتراح غلق 3 مؤسسات صناعية ملوثة

اعلنت ولاية نابل في بلاغ لها انه تم تكليف لجنة جهوية مشتركة تضم ممثلين عن …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

ga('require', 'displayfeatures'); ga('require', 'linkid'); ga('set', 'anonymizeIp', true); ga('send', 'pageview');