الرئيسية / RSE / مبادرات / Comment l’Agriculture Tunisienne peut battre le covid19 A Mr le chef du gouvernement tunisien

Comment l’Agriculture Tunisienne peut battre le covid19 A Mr le chef du gouvernement tunisien

Pour contenir les effets de la crise liée au Covid  19 plusieurs initiatives  ont été lancées ces derniers jours. Deux d’entre elles  ont particulièrement attiré mon attention : celle de Mr Radhi el Meddeb et celle de Hakim Ben Hammouda , deux visages de renommé international qui méritent tous les éloges .Toutefois j’aurais aimé -avec le peu de connaissances que j’ai- qu’un accent particulier soit mis sur le secteur agricole qui est appelé à carburer à plein régime et offrir des solutions à court terme

Les deux initiatives  ont tracé une feuille de route pour contenir les impacts désastreux de ce fléau qui sont malheureusement attendus en Tunisie comme partout dans le monde.les trois idées principales présentées sous forme de lettre adressées aux décideurs dont le Chef du gouvernement tunisien et les instances spécialisées s’articulent autour de trois mots clés :endiguer, protéger et relancer.

Endiguer pour arrêter la transmission du virus.

Protéger les couches vulnérables et  l’économie par l’instauration de mesures spécifiques afin de sauver l’entreprise tunisienne avec approfondissement de ces mesures  en fonction de l’évolution de la conjoncture sur le plan national et international

Relancer l’économie tout en menant une réflexion approfondie sur le modèle de développement futur  à adopter et les nouvelles priorités du pays tels que santé, éducation, solidarité et numérisation.

Certes, relancer les secteurs, redéfinir nos priorités  et sauver l’entreprise tunisienne sont des actions salutaires pour notre pays ; mais qu’en est-il du secteur agricole ?

L’Agriculture est le secteur le plus résilient à cette crise, qui peut aider notre économie dans cette période difficile en assurant nos besoins en produits alimentaires nécessaires et en réduisant au maximum nos importations et pourquoi ne pas faire une stratégie d’exportation pour certains produits tels que les fruits d’été qui généralement posent problèmes. Pour réussir, il faut des mesures spécifiques mais aussi rapides car les campagnes agricoles n’attendent pas .Parmi les mesures que Mr le chef du gouvernement  peut envisager de prendre  sont à mon avis :

  1. Il faut rapidement autoriser les fournisseurs du secteur de pouvoir mettre à la disposition des agriculteurs les intrants nécessaires à la campagne agricole. Les produits phytosanitaires, les pièces de rechanges pour les moissonneuses et les presses ainsi que les pompes doivent être disponibles au même titre que les médicaments pour l’être humain. Une journée de retard risque d’être lourdement sanctionnée.
  2. Faire un effort supplémentaire pour réussir les campagnes de saison actuelles et bien préparer les campagnes d’été et d’arrière saison en relation avec les disponibilités hydriques et les semences. En prévision il est nécessaire de préparer un programme spécial pour les fourrages d’été et de mettre à la disposition des agriculteurs des semences gratuitement : Sorgho et mais. Un montant doit être débloqué d’urgence à l’office de l’élevage pour grouper ces achats.
  3. Continuer le transfert des eaux de l’extrême nord au rythme de croisière et mettre à la disposition   de la Secadunord le montant de 20 million de dinars pour régler les factures d’énergie.
  4. Une attention particulière doit être donnée aux différentes filières en renforçant les mesures déjà prises pour les stocks de régulation. Une attention particulière doit être portée à la filière laitière. De telles mesures ne peuvent que libérer et sécuriser l’agriculteur.
  5. Un retard dans l’exécution des passages d’été est inévitable vu les circonstances actuelles, Une réunion extra ordinaire avec les gouverneurs dans les plus brefs délais est plus qu’urgente pour prendre les mesures qui s’imposent.  Une attention particulière doit être prêtée à certains gouvernorats : Gafsa, Tataouine, Kef, Sfax et Krib. L achèvement de la station de dessalement de Sousse sera déterminant pour soulager le système Bélli –Sahel- Sfax et permettre d’utiliser une allocation des eaux du barrage Nebhana au démarrage de la campagne des primeurs du sahel, combien nécessaire pour la production des primeurs et d’extra primeurs. Des équipements de secours  pour les forages et les stations de pompage doivent être mis à la disposition des régions. Un fond spécial doit été alloué à cette action avec la une souplesse de gestion : gré à gré si possible
  6. Les Périmètres publics irrigués doivent jouer un rôle déterminant, il est temps de faire l apurement des dettes des groupements GDA responsables de la gestion de l’eau. Un montant de 50 million de dinars doit être accordé aux CRDA. En contre partie les agriculteurs s’engagent à payer d’avance leur consommation future et de valider une augmentation des tarifs de vente d’eau  pour couvrir les frais. Cette décision reportée à plusieurs reprises dans les lois de finance antérieures est envisageable aujourd’hui avec les nouvelles prérogatives qui vous sont accordées Mr Le chef du Gouvernement.
  7. Agir avec fermeté Mr le chef du gouvernement pour éradiquer toutes les formes de d’agression sur le domaine public hydraulique en instaurant la loi. C’est très facile et vous avez les moyens ; au lieu d’attendre des textes qui tardent à paraitre. Nos nappes risquent de disparaitre si rien n’est fait. Certaines régions réussissent à le faire avec une collaboration exemplaire : Zaghouan. Ce n’est pas normal qu’aujourd’hui que des machines circulent sur nos routes au vu et au su de tout le monde sans que personne n’agisse. Le ministère de l’agriculture ne peut pas à lui seul régler ce problème. Notre avenir est compromis si rien ne se fait : c’est le moment.
  8. Commencer à numériser l’agriculture, le recensement général de l’agriculture peut être le noyau de base. Les différentes bases de données doivent être revues.

Que Dieu soit à vos cotés en ces temps difficiles. Une mission lourde pour vous et pour votre équipe que je salue pour l’effort fourni. Mon unique objectif est de contribuer et enrichir le débat, pas de remplacer les instances officielles que je respecte

Par M.RABHI Abdallah, ex Secrétaire d’Etat auprès de ministère des ressources hydrauliques, et de la  pêche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

عن البيئة نيوز

شاهد أيضاً

L’Allemagne appuie les municipalités Tunisiennes dans la lutte contre le COVID-19

  un lot de matériel sanitaire pour soutenir 41 municipalités dans les gouvernorats de Nabeul, …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

ga('require', 'displayfeatures'); ga('require', 'linkid'); ga('set', 'anonymizeIp', true); ga('send', 'pageview');